Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Guy Garnier

Parle-moi de ton ciel coloré du matin
Où s'amusent les oiseaux qui s'échappent de tes mains
Parle-moi de l'enfant qui te ressemble tant
Quand ses mains dans les tiennes oublient le froid du vent
Chante-moi la chanson que tu me chantais souvent
La lune battait de l'aile pour s'éloigner du temps
Elle reviendra demain toute pleine ou en croissant
Pour le bonheur des dames et celui des enfants
Parle-moi de ton corps que j'en oublie le mien
De tes jambes de tes bras jusqu'au bout de tes seins
Dessine-moi tes désirs en noir ou en couleur
Qu'ils imprègnent mes sens à en perdre les heures
Ecris-moi sur le dos des tas de poèmes et de proses
Tu tournes vite la page et sur le ventre tu oses
Redis-moi tous ces mots absents des dictionnaires
Appris dans les grimoires quand tu étais sorcière
Susurre-moi dans la cervelle des senteurs d'Avril 
Découpe dans le désert les pièces de tes puzzles
Avec le sif tranchant des dunes qui serpente en un fil
Sous le regard sans jugement du plus fariné des peuls
Reparle-moi encore de ton bureau d'école
De l'encrier brisé du tube bleu de colle
Du sarrau blanc accroché à la porte d'entrée
Ainsi que des hamacs tissés par l'araignée
Redis-moi encore une fois ce sera pour demain
Des paroles d'argent pour mes silences d'airain

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article