Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Guy Garnier

/Rue Mozart

/Rue Mozart

C’est deux heures du matin
Dans le bar d’la rue Mozart
Au fond d’la salle un péquin
Appelle la barmaid qui pique son fard
Paule une Tourtel
Et vivent les hirondelles
Pas à pas dans la nuit
Son cerveau s’aventure
Le temps s’avance à petits pas
Au bord de la rupture
La nuit c’est l’envers du décor
La diapo tout en noir
Un zoom à l’intérieur
Des idées et des corps
God save the queen ma chérie
Vous habitez chez vos parents
Ça vous intéresse le paradis
Vous portez des bas ou des collants
Le type s’affale sur le flipper
Qui fait tilt sans rancœur
Les lampes s’allument toutes rouges
Pendant trois secondes plus rien ne bouge
C’est deux du matin
Dans le bar d’la rue Mozart
Sous le flipper Dédé cuve son vin
Le patron dans la cuisine
Caresse le chat de la voisine
La barmaid essuie le zinc
Gestes machinaux un peu frappe-dingues
Pas à pas dans la nuit
Les cerveaux s’aventurent
Au bord de la rupture
La nuit c’est l’envers du décor
La diapo tout en noir
Un zoom à l’intérieur
Des idées et des corps
Demain ce sera pareil
Dans le bar d’la rue Mozart
Deux heures du mat’
Les portes qui claquent
Au fond d’la salle le même péquin
Derrière l’comptoir rongeant son frein
La barmaid et ses Tourtels
La nuit c’est l’envers du décor
La diapo tout en noir
Un zoom à l’intérieur
Des idées et des corps

GG ©

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article