Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

collages

Archives

La lune mettait son point Dans la figure du ciel Nous étions des amants Déballés du jour même Débarrassés aux puces De nos flacons de fiel La mer léchait nos cœurs En guise d'épithème Au loin crissait la corde Sur le mât de misaine Un clapotis chantait...

Tu brûleras l’encens tu étais si belle Je ferai celui qui un jour t'interpelle Tu feras le sourire pupilles dilatées Je ferai le clin d'œil vers nos vies augurées Tu feras cent pas en haut de l'avenue Je ferai l'innocent qui ne t'a pas vue Tu feras tes...

A pieds joints Dans une flaque d'enfance Eclaboussures d'envies Gerbes de sauterelles Sous de tendres semelles Les os de Douaumont Pêle-mêle Blanchis par les années de poussières L'escalier de Chambord Double vis entrelacées Dans les fastes d'hier La...

La pluie s'est arrêtée Un coup de klaxon cogne contre la vitre La mouche s'énerve contre ma main Vais-je passer le balai C'est encore le vent du nord Un sac en plastique tourbillonne Tiens il manque une tuile sur le toit d'en face Le lampadaire clignote...

Pour la vie L'ombre parcheminée De ton désir S'est posée sur ma peau Caresse incessante Plume d'éther Silence d'atome Délicate phalène Comme si Rien n'existait GG

Les lions sont dans l'arène Et le clown s'ennuie La perle sous l'œil gris Ravine les jours de peine Jusqu'au fleuve qui s'enfuit Encore quelques minutes Pour fendre la lumière Etre l'oiseau Etre la fleur Accompagner l'écume Sur le sable assoiffé Passer...

A Suze ou à Pampelune C'est toujours la même chose Tu manges toujours des prunes Et des pétales de rose T'écarquilles les yeux Devant toutes les boucheries Tu fais ni une ni deux Et tu crois que je ris A Paris à Bergame Tu remportes la palme Académique...

A pieds joints Dans une flaque d'enfance Eclaboussures d'envies Gerbes de sauterelles Sous de tendres semelles Les os de Douaumont Pêle-mêle Blanchis par les années de poussières L'escalier de Chambord Double vis entrelacées Dans les fastes d'hier La...

Au ventre de la mer Je m'enroule parfois La vague qui se noie Eteint le sable amer L'algue devient cordon Et marie sang et sons Quelque temps encore Et naître de l'embryon GG ©

Sous le ciel de St Lau Une tuile a glissé Ploc Une goutte Sur le parquet Sous le toit de St Lau Le poële a dessiné Des visages sur le blanc du papier Santana se mêle Aux volutes de fumée Dans la cuisine de St Lau Deux pies s'impatientent Le jour vient...

Les lions sont dans l'arène Et le clown s'ennuie La perle sous l'œil gris Ravine les jours de peine Jusqu'au fleuve qui s'enfuit Encore quelques minutes Pour fendre la lumière Etre l'oiseau Etre la fleur Accompagner l'écume Sur le sable assoiffé Passer...

Ma belle Mon hirondelle Pourquoi vous évertuer A défaire le printemps Peut-être Bien qu'un jour La vie donnera cours A ce rêve un peu fou Où je pendrai Mes jambes à votre cou GG ©

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>